Le Parlement Européen se préoccupe en effet de la sécurité routière et vote de nouvelles règles applicables en 2022. Par conséquence, ce sont au total 30 technologies qui devront être intégrées aux nouveaux véhicules. 

De nouveaux équipements obligatoires de sécurité dont on vous détaille ici, la liste.

L’Europe a voté la transition technologique des véhicules entre autres afin de réduire les accidents de la route.
Applicable en 2022 , les véhicules devront être équipés de 30 technologies, parmi lesquelles :
• un système d’adaptation intelligent de la vitesse prévenant en outre le conducteur des excès de vitesse
• un avertisseur de somnolence et de perte d’attention du conducteur
• la reconnaissance avancée de distraction du conducteur
• le signal de freinage d’urgence, par exemple  sous forme de signal lumineux pour indiquer aux usagers derrière le véhicule que le conducteur freine brusquement

Mais aussi :

• la détection en marche arrière avec une caméra pour éviter par conséquent les collisions avec les personnes et les objets situés derrière le véhicule
• un système de surveillance de la pression des pneus avertissant le conducteur en cas de perte de pression
• la facilitation de l’installation d’un éthylomètre anti-démarrage
• un enregistreur de données d’événements (« boîte noire »)
(Source : https://www.europarl.europa.eu/news/fr/headlines/society/20190307STO30715/securite-routiere-nouvelles-mesures-pour-reduire-le-nombre-d-accidents)

En conclusion, ces nouveaux systèmes de sécurité vont être obligatoires à partir de mai 2022 pour les nouveaux modèles, et en mai 2024 pour les modèles déjà existants.

Notre conseil :
Dores et déjà , nous retrouvons certains de ces équipements obligatoires de sécurité sur vos propres véhicules. Mais ceux-ci sont-il bien utilisés ? L’utilisation de ces nouvelles technologies peuvent aider vos collaborateurs à pratiquer l’éco-conduite. A titre d’exemple, l’adaptateur de vitesse peut être un bon moyen pour réduire votre consommation d’essences et ainsi faire des économies.

Il reste un sujet polémique, l’enregistreur de données d’événements (« boîte noire »). Comment concilier vie privée et outil permettant d’expliquer certains accidents ?
L’objectif reste bien de sauver des vie, comme l’explique la rapporteure du Parlement, Róża Thun.
« Cette législation va permettre de sauver des milliers de vies dans les années à venir. Notre priorité a toujours été la sécurité des usagers de la route, notamment des plus vulnérables. Ces équipements obligatoires de sécurité supplémentaires dans les voitures, camions et bus contribueront à sauver des vies ».

En complément :
Cependant, bon nombre de vos collaborateurs utilisent peu ou pas du tout les technologies qui leurs sont proposées dans les véhicules.

Cette nouvelle réglementation peut être l’objet de les sensibiliser sur le sujet par :
– un tour du véhicule et des équipements intéressants en matière de sécurité routière,
– la prise en main de ces équipements lors de la remise des clés du véhicule.

Entre autres technologies, vous avez :
Le système d’adaptation intelligent de la vitesse . Il doit permettre de prévenir le conducteur qu’il roule trop vite, voire de laisser la voiture gérer son allure selon la limitation sur l’axe. Ce système sera de plus un outil plus sophistiqué que le régulateur de vitesse.

Le système de maintien de la trajectoire d’urgence est aussi répandu sur certains véhicules. Il prévient le conducteur s’il dévie de sa route et peut par exemple corriger sa trajectoire.

Informations à retrouver ici : Article autoplus.fr

 

Voir aussi notre article sur les 5 options indispensables en matière de sécurité

Voitures de société : les 5 options indispensables à la sécurité