Exposition au risque routier des Agents des services techniques en collectivité​

En collectivité, les agents des services techniques sont souvent amenés à conduire plusieurs types de véhicules et plusieurs véhicules, certaines fois dans la même journée ce qui augmente le risque routier.

Le fait de changer de véhicule régulièrement augmente les risques d’accidentologie par la difficulté de prise en compte immédiate des contraintes d’un véhicule, par exemple son gabarit.

Un autre élément contraignant est le lieu d’exercice du métier, souvent sur la voie publique, ce qui augmente le stress et la tension liée à la gêne occasionnée.

Le lieu d’exercice du métier rajoute un risque routier propre à la voie publique, celui du travailleur qui se déplace à proximité de véhicules en mouvement et devenir « acteur piéton » d’un accident de la route.

Cette situation nécessite une augmentation de la concentration par la prise en compte des éléments extérieurs à proximité.

Les solutions envisageables

Former à la prévention du risque routier

Former son personnel au risque routier permet à chacun de comprendre l’origine des accidents et les comportements humains individuels sur la route.

Ces formations apportent aussi des solutions simples pour éviter par exemple de se retrouver en position d’accidentologie dans de nombreux cas, surtout en respectant quelques règles évidentes de sécurité (distances, position du regard, etc).

Loin d’être des « rabachages » de la loi, elles doivent En d’autres termes inciter à la réflexion et à l’analyses des risques et des gains d’un comportement individuel inadapté.

 

Liens internes et sources externes